Depuis quelques années, le secteur de la robotique est en pleine croissance.

Les robots mobiles autonomes (AGV, AMR, AIV) permettent aujourd’hui des gains significatifs de productivité dans les fonctions intralogistiques, que ce soit dans l’industrie, dans la supply chain ou encore dans la logistique. Les nouvelles implantations prennent de plus en plus en compte les éléments d’automatisation dans la conception des infrastructures.

© AdobeStock / ES sarawuth 455449843
AGV vs AMR

Les véhicules à guidage automatique (AGV)

Les déplacements des AGV sont structurés et monolithiques dans un environnement statique, à l’aide de bandes ou de fils magnétiques. S’il y a un obstacle sur le chemin, il doit être retiré pour remettre l’AGV en mouvement. Le redéploiement de la technologie guidée comme les bandes magnétiques ou les fils nécessaires ont un coût supplémentaire, et un surcroit en cas de rénovation ou modification dans l’installation.

L’AGV est un outil efficace pour des trajectoires préétablies et sans obstacles fixes ou mobiles susceptibles de bloquer le passage.

Les robots mobiles autonomes (AMR)

Contrairement à l’AGV, l’AMR fonctionne dans un environnement dynamique avec une navigation autonome. Il crée et enregistre les emplacements ou la carte de l’installation pour trouver le chemin alternatif s’il y a un obstacle dans l’itinéraire initialement calculé. La plupart du temps, l’AMR peut-être déballé et mis en service en une heure, s’il dispose déjà d’une cartographie de l’environnement. Il est extrêmement facile à déployer.

Ces systèmes robotiques sont souples et peuvent être ajoutés ou supprimés selon les besoins. Mais nous assistons à de nouvelles applications de robots mobiles autonomes (AMR) en dehors de la logistique et de la fabrication en raison des progrès de l’intelligence artificielle (IA). L’intelligence artificielle, la sophistication des capteurs, l’amélioration de l’efficacité des batteries, l’IoT et la 5G… Toutes ces technologies permettent d’envisager de nouveaux développements dans la robotique en B2B et B2C. Le secteur porté par la robotique industrielle et logistique voit de nouvelles applications émergentes telles que la santé, la désinfection, la vente au détail, la gestion de stock, la sécurité et l’inspection, l’agriculture, l’assistance hospitalière, la livraison intérieure et extérieure, le nettoyage, la téléprésence et télé-opération, en dehors des anciennes sources de revenus comme la logistique et la fabrication. Les évolutions technologiques sont donc motrices de l’innovation dans la robotique.

© AdobeStock / xiaoliangge 227503965

Les chiffres :

En 2016, une étude menée par des chercheurs du MIT (Massachusetts Institute of Technology) a montré que la collaboration homme-robot était 85% plus productive qu’un humain ou qu’un robot travaillant seul.

Selon la dernière étude de marché de LogistiIQTM, les marchés AGV et AMR devraient atteindre plus de 198 milliards d’ici 2027 avec un taux de croissance d’environ 24% pour les AGV et de 43% pour les AMR. Ils vont collectivement franchir la base installée de 2.4 millions en 2027 pour faire des robots mobiles une nouvelle norme dans nos activités opérationnelles quotidiennes. Les robots mobiles de préparation et de tri des pièces vont émerger comme une nouvelle catégorie importante avec une croissance de 45 % d’ici 2027. Il semble que la livraison et le nettoyage sont les applications émergentes à cibler avec une croissance attrayante d’environ 35%, bien qu’ils représentent aujourd’hui une part relativement faible du marché.

 

Sur le plan mondial, la Chine est censée être la plaque tournante des robots mobiles autonomes, à la fois en termes de demande et d’offre. En effet, les AMR fabriquées en Chine devraient être 30 à 40 % plus économiques en raison des avantages en termes de coûts de main-d’œuvre et l’énorme volume de consommation en Chine même.

 

L’industrie a connu une bonne croissance malgré la pandémie et devrait enregistrer plus de 3 milliards de dollars de ventes en 2021. Environ 640 000 robots mobiles (AGV et AMR) devraient être expédiés en 2027. Le marché de la robotique sera probablement dynamisé par la crise Covid-19 : pendant cette période si particulière, les robots ont permis d’assurer un certain nombre de tâches indispensables à la vie quotidienne, en limitant les risques sanitaires. Grâce à eux, la livraison ou la désinfection des espaces peuvent bénéficier d’un coup d’accélérateur. La crise remet également sur le devant de la scène, les bénéficies de la robotique pour la compétitivité de l’industrie en Europe.

La technologie :

l’IA, les LiDAR, les caméras et les fusions de capteurs sont les principales technologies de navigation qui vont progresser rapidement, en raison de la souplesse, des problèmes de sécurité et d’une plus grande précision.

Sources : logistics IQ 2022.
> ;

Nous contacter / Demander des informations